Logo
Blog
Poème
AW

VOLEZ oïr une grant fable

Qu’il avint l’autrier fus la table

Au bon roi qui ot non Phelippe,

Qui volentiers moilloit fa pipe

Du bon vin qui eftoit du blanc.

Il le fenti gentil & franc,

Si le clamoit fon ameor.

Por le bien & por la douçor

Que li vins avoit dedenz foi,

Li rois en but fanz avoir foi.

Li rois qui eft cortois & fages

Manda a treftoz fes meffages

Qu’il alaiffent le meillor querfe

Qu’il trovaiffent en nule terre.

Premiers manda le vin de Cypre,

Ce n’eftoit pas cervoife d’Ypre,

Vin d’Auffai & de la Mouffele,

Vin d’Auni & de la Rocele,

De Saintes & de Tailleborc,

De Melans & de Treneborc,

Vin de Palme, vin de Plefence,

Vin d’Efpaingne, vin de Provence,

De Montpellier & de Nerbone,

De Bediers & de Quarquaffonne,

De Moflac, de S. Melyon,

Vin d’Orchife & de S. Yon,

Vin d’Orliens & vin de Jargueil,

Vin de Meulent, vin d’Argentueil,

Vin de Soiffons, vin d’Auviler,

Vin d’Efpernai le Bacheler,

Vin de Sezane & de Samois,

Vin d’Anjou & de Gaftinois,

D’Yfoudun, de Chaftel Raoul

Et vin de Trie la bardoul,

Vin de Nevers, vin de Sancerre,

Vin de Verdelai, vin d’Auçuerre,

De Tornierre & de Flavingni,

De S. Porchain, de Savingni,

Vin de Chablies & de Biaune,

.j. vin qui n’eft mie trop jaune ;

Plus eft vers que corne de buef.

Toz les autres ne prife .j. oef.

Treftuit vindrent en .j. conroi

Seur la table devant le roi.

Si comme Diex parla au cigne,

Chafcuns des vins fe fift plus digne

Par fa bonté, par fa poiffance

D’abevrer bien le roi de France.

Uns preftre Englois fi prift s’eftole,

Qui moult avoit la tefte fole,

S’efcommenia dant Mauvais

Qui eftoit du clos de Biauvais,

Et dant Petart de Chaalons

Qui le ventre enfle & les talons,

Et mefire Rogel d’Eftampes

Qui amaine les goutes crampes ;

Cil troi vin amainent la roingne.

A grant honte & a grant vergoingne,

Bâtant, ferant d’un bafton cort,

Les cacha li preftres de cort

Et lor dift que jamès n’entraiffent

La ou nul preudomme hantaiffent.

Les .ij. vins & de Biauvoifins

Et dans Clermons li tiers voifins,

Ces .iij. vins n’en chaça il pas

Qu’il les fenti de bon compas.

Li vin commun, li vin moien

N’erent prifié un pois baien.

Vin du Mans, de Tors retornerent

Por ce qu’a efté s’atornerent

Por la paor du preftre Englois

Qui n’ot cure de lor jenglois.

Vin d’Argenches, Chambeli, Renes

S’en fuirent tornant lor refnes,

Quar fe li préfixes les veïft,

Je croi bien qu’il les oceïft.

Primes parla vins d’Argentueil

Qui fu clers comme lerme d’ueil,

Et dift qu’il valoit mies d’aus toz.

« Or te tais, filz a putain glouz, »

Ce dift li vins de Pierre frite,

« Tu jeues a la defeonfite ;

« Ices trives feront enfretes ;

« Je vail moult miex que vous ne fetes,

« A tefmoing le vin de Marli,

« De Duoeil, de Monmorenci.

Lors dift bée fanc Dé Meulent :

« Argentueil, je fui moult dolent

« Que tu defpis tes compaignons ;

« Saches de voir nous en plaignons,

« Qui fez dant Groe de Soiffons

« Le vin de Laon, de Tausons,

« Icil dui parlent Vermendois,

« Cil doivent bien seoir au dois. »

Efpernais dift a Auviler :

« Argenteuil, trop veus aviler

« Treftoz les vins de cefte table ;

« Par Dieu trop t’es fez conneftable.

« Nous paffons Chaalons & Rains,

« Nous oftons la goûte des rains,

 « Nous eftaignons toutes les fois. »

Dont saut en piez li vins d’Aufois,

Li bons gentiz vins & roiaus :

« Efpernai, trop es defloiaus !

« Tu n’as droit de parler en cort.

« Je fui cil qui la gent fecort ;

« Entre moi & ma damoifele

« Longue tonne de la Mofele,

« Nous fecorons les Alemanz,

Nous fefons treftoz noz commanz ;

« Aux Coloingnois prenons l’argent

« Dont nous repeffons notre gent. »

Lors dift li vins de la Rocele :

Li rois du blanc bien fe paia,

Et chafcun des vins effaia.

Li preftres Englois les jugoit

Qui volentiers les engorgoit,

Et a chafcun donoit .j. bout,

Et puis fi disoit: « Ife gout ;

« Bi S. Thomas qui fu martin,

« Goditouet, ci a bon vin. »

Treftoz feuls lut cele leçon ;

Guerfoi drinçoi fu fon clerçon.

S’efcommenia la cervoife

Qui eftoit fête dela Oife,

En Flandres & en Engleterre,

Puis geta la chandeille a terre,

Et puis fi ala fommeillier

.ii. nuis, .iij. jorz fanz efveillier.

Li rois les bons vins corona

Et a chafcun fon non dona.

Vin de Cypre fift apoftoile

Qui refplendift comme une eftoile ;

Dont fift chardonal & légat

Du bon gentil vin d’Aquilat ;

Puis fift . iij. rois & puis .iij. contes,

Et puis en dura tant li contes

Qu’il en fift .xij. pers en France

Ou li rois out moult grant fiance.

Qui .j. des pers porroit avoir,

Ne por argent ne por avoir,

Defor fa table a fon mengier,

Moult s’i feroit bon arengier ;

Jamès maladie n’auroit

Jusques au jor que il morroit.

Qui miex ne puet, fi n’a pas tort,

Adès o fa vielle fe dort.

Soit vin moien, per ou perfone,

Prenons tel vin que Diex nous done.

Explicit la Bataille des Vins.

Categories: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Domaine de Flavigny-Alésia

Le Domaine est ouvert de 10h à 18h. The Domaine is open from 10am to 6pm.